Les 4 et 5 juillet dernier, ma mère, ma soeur et moi avons organisé un week end surprise à mon père qui fêtait ses 60 ans et, par la même occasion, son départ en retraite. Une retraite très attendue, d'où l'idée de marquer un peu l'évènement.

         Comme l'intention compte au moins autant - sinon plus - que le cadeau, nous n'avons pas eu besoin de faire très compliqué pour lui faire plaisir ; le but étant de passer un bon moment tous ensemble, quelles que soient les activités au programme...

          Nous nous sommes donc donnés rendez-vous dans le Valromey, un des "pays" de l'Ain : une vallée verte au relief doux, dominée par le sommet du Grand Colombier. Une montagne bien connue de mon cycliste de père...

         Notre week end a débuté avec une courte randonnée jusqu'à l'ancien site de la Chartreuse d'Arvières, aujourd'hui en ruines. On y accède par la route qui part de Lochieu et monte au massif du Grand-Colombier, en empruntant un chemin forestier carrossable. Enfin...Avant de trouver ce sentier, on a d'abord testé par erreur un premier chemin forestier, ce qui nous a valu quelques frayeurs...Il s'en est fallu de peu pour que nous soyons obligés de terminer à pied, laissant le cabriolet de mes parents bloqué en pleine forêt, sans possibilité de faire demi-tour ! Mais une fois "tirés d'affaire", cela nous a offert une bonne rigolade...

         A environ 1100 mètres d'altitude, nous avons déjeuné sur l'esplanade que les chartreux ont connu, et qui abritait à leur époque un jardin potager et des plantes médicinales. Un petit groupe d'amoureux du site a reconstitué ce jardin dans les années 1990, et favorisé la redécouverte du lieu en transformant une ancienne maison forestière en gîte d'étape. L'endroit est empreint de quiétude et de poésie, tout comme la famille qui gère le gîte !

P1090307

Un vieux prunus prêt à se faire la malle... 

 

P1090312

 Mon père dans les allées gravillonnées du jardin 

 

P1090331

 L'une des tables au bord de l'esplanade naturelle 

 

P1090339

 Une source creusée par les Chartreux à quelques dizaines de mètres de l'ancienne chartreuse 

 

P1090348

Pour souligner le retranchement et le calme du lieu, plusieurs totems sculptés très simplement dans les troncs de sapins décharnés jalonnent les derniers détours avant l'arrivée sur la chartreuse. Celui-ci m'a particulièrement plu.

  

        Après cette virée en altitude, nous avons retrouvé les derniers arrivés (ma soeur et sa petite famille) près du gîte que nous avions réservé à Songieu. Nous nous sommes installés dans le dernier étage de l'ancienne cure qui jouxte l'église romane du village et son tilleul multicentenaire, le "Sully" (planté en 1601 !). Pour fêter nos retrouvailles, nous nous sommes installés pour notre quatre heures dans la clairière qui jouxte la cure. Les jumeaux ont même pu profiter d'une belle cabane confectionnée le matin même par des petites filles du village...

P1090388 

 

       Nous avons passé un moment en fin de soirée au bord du lac des Alliettes, avant de faire un festin au très bon restaurant L'auberge de Plâne (vive les grenouilles persillées !!!).

        Le lendemain matin, une petite virée improvisée au vide-grenier de Vieu en Valromey...Cette balade nous a permis de découvrir la curieuse église de la commune, dont le clocher est totalement en pierre. Une partie de l'appareil de cet édifice provient d'un ancien temple romain. 

 

eglisevieu

droits photographiques : Creative commons, Le Figaro Libéré

 

         A midi, nous avons profité de la fraîcheur de la rivière la Brize (ou la Bèze...) pour notre pique-nique. Nous sommes descendus au Puit des Tines (des marmites creusées dans la roche par l'action conjuguée de l'eau et de cailloux tourbillonnants), curiosité située sur la commune de Lilignod. De petites grenouilles profitaient des marmites, et d'un filet d'eau encore assez frais et gaillard pour supporter la chaleur accablante de ce mois de juillet caniculaire.

 

P1090459

 

P1090460

 Le filet d'eau coulant du puit, en réglage sous-exposé

 

P1090473

La plus grande marmite, qui déborde au printemps et en hiver comme en atteste cette photographie trouvée sur le net :

 

 

G409011

 

             Notre après-midi, déjà bien entamé par une sieste sur les rochers, nous l'avons poursuivi avec une courte visite à la fontaine médiévale de Poisieu, suivie de la découverte du Pain de sucre, une stalagmite de plusieurs mètres de haut formée par la rivière.

2012_10 Pain de sucre de Brenaz_030

 

 

 

          Comme beaucoup de chanceux juillétistes, nous avons profité d'un temps magnifique, et réussi, malgré la chaleur sous les rampants de l'ancienne cure, à dormir comme une bande de joyeux gamins dans un dortoir de colonie...C'était chouette de se retrouver tous sous le même toit ! A refaire !

P1090414